35.1 C
Guinée

Humanitaire : le président de la transition fait don de vivres à l’orphelinat de l’imam Elhadj Mamadou Saliou Camara

Date:

Après l’orphelinat La voix des sans voix le week-end dernier, le président de la transition vient encore de faire parler son cœur.

Par le biais de la Fondation Je Danse d’Alice Koumbassa, le colonel Mamadi Doumbouya a offert ce vendredi 24 novembre 2023, des vivres et du couvert à l’orphelinat du premier imam de la mosquée Fayçal, Elhadj Mamadou Saliou Clara, situé à 10 kilomètres de la ville de Coyah.

Le coût est estimé à plus de 100 millions de francs guinéens. Dans cet orphelinat situé à une vingtaine de kilomètres de Coyah, vivent de orphelins qui apprennent, en même temps, le saint Coran.

« C’est une mise à disposition de la part du chef de l’Etat. Comme je l’ai répété, ce n’est pas la première action. C’est suite à la réception du projet de ma fondation que j’ai avec mon époux pour construire un centre qu’on a baptisé centre Nimba que le président m’a promis que, si le projet pouvait bénéficier à la Guinée, qu’il interviendrait. Quand j’ai eu la deuxième chance de le rencontrer, je lui ai réitéré l’engagement que j’ai eu avec ces orphelinats. Ce sont ces successions d’actions que vous voyez aujourd’hui. Après donc l’orphelinat La voix des sans voix à Hamdallaye où le chef de l’Etat a payé lui-même le loyer d’une année, nous voici ici pour la deuxième action. Pour la petite histoire, il y a deux ans, quand j’ai rencontré le premier imam, il m’avait parlé de son orphelinat. Je lui ai demandé de faire des prières pour que mon ONG puisse avoir la force. Je lui ai aussi promis que si ça marchait, j’allais me souvenir de cet orphelinat et de ses enfants. Ce don est composé de 30 sacs de riz, 15 sacs de sucre, 15 cartons de sucre, 180 litres de lait, 540 boîtes de sardine, 5 sacs d’oignon, 20 paquets de thé, 200 corne-bœuf viande et poulet, 240 ou 500 boissons, de l’eau, 100 Coran, des nattes de prière, des bidets etc. Le coût total, c’est à une centaine de millions de nos francs », a dit Alice Koumbassa de la fondation Je danse.

Ce don réjouit à plus d’un titre, le premier imam Elhadj Mamadou Saliou Camara. Celui-ci, dans sa prise de parole, a exprimé à la fondation Je danse et au chef de l’Etat, toute sa satisfaction et la réjouissance des orphelins, face à ce don grandeur nature.

« Je ne peux dire exactement, le sentiment qui m’anime. Je suis très heureux et très satisfait de cette grande quantité de nourriture et de Coran pour le centre de mémorisation de Coran qui se trouve à Filihounyi, sous-préfecture de Kouria, préfecture de Coyah. C’est un grand cadeau de la part de madame Koumbassa, et par elle, le geste du président colonel Mamadi Doumbouya, le chef de l’Etat qui a soutenu cette action pour que les orphelins du pays profond sentent ce qu’il fait comme bien pour la nation guinéenne. Je voudrais le remercier, remercier le gouvernement et madame Koumbassa. Avant, dans l’islam, si le mari est décédé, c’est au grand financier de la famille qu’on demande de prendre soin des enfants orphelins. Mais aujourd’hui, les enfants peuvent se retrouver orphelins après le décès de leur maman, même si leur père vit parce qu’il y a beaucoup de familles qui sont soutenues par les femmes », a-t-il dit.

MohamedNana Bangoura

error: Le contenu est protégé !!