30.9 C
Guinée

Promotion de l’écriture N’ko : l’engagement du ministre Fana Soumah salué par la 13ème promotion de l’institution d’enseignement

Date:

Grande figure pour la promotion de l’alphabet et de l’écriture N’ko, le ministre de l’information et de la communication Fana Soumah vient d’être honoré par la 13ème promotion de l’institut d’enseignement de l’écriture n’Ko en lui donnant le nom de la promotion. Organisé par l’Association pour la Lutte contre l’ignorance en Afrique en abrégée  »l’akafa », cette cérémonie de remise de diplôme s’est déroulée à l’université Koffi Annan de Conakry. Elle a été rehaussé par la présence de plusieurs personnalités scientifiques en général et en particulier du cabinet du ministre de l’information et de la communication.

Lounkassia Koulibaly président de l’Association pour la Lutte contre l’Ignorance en Afrique justifie le choix du ministre Fana Soumah pour porter le nom de leur promotion.





« Le ministre Fana Soumah est un acteur clé qui s'est investi depuis fort longtemps pour la promotion de l'écriture n'ko. A l'époque, il continue d'être parmi ceux-là qui se battent pour vendre l'écriture et l'alphabet n'ko. C'est pourquoi, nous avons décidé de lui donner le nom de la 13ème promotion de l'institution d'enseignement de l'écriture n'ko. Une manière pour nous de lui exprimer notre reconnaissance et notre remerciement par rapport aux multiples efforts qu'il ne cesse de fournir envers cette écriture », a indiqué le Président de l'association l'AKAFA.

Pour le fondateur de l’université Koffi Annan de Guinée Docteur Ousmane Kaba cette cérémonie au-delà de reconnaître les mérites du ministre Fana Soumah, elle est aussi une occasion de célébrer le 75ème anniversaire de l’écriture n’Ko en ce 14 avril 2024 également, une occasion pour illustrer l’importance d’avoir une écriture panafricaine qui tend à sa mondialisation.

« C’est une cérémonie qui est pleine de signification. L’autre aspect de la cérémonie est de rendre hommage à Soulemana Kanté car aujourd’hui, ça fait 75 ans que le N’ko a été créé. N’ko est non seulement la langue mandingue mais aussi toutes les langues africaines. Le N’ko est complètement informatisé. Il est inscrit dans l’inicod 5.0 en 2006. Il y a eu aussi le clavier virtuel sous Windows ce qui permet d’écrire le n’ko avec toutes les langues du monde et c’est l’une des rares langues africaines qui a atteint ce niveau de scientificité », a témoigné Docteur Ousmane Kaba.

Visiblement réconforté par cette marque de reconnaissance, le ministre Fana Soumah a au nom du président de la République le Général Mamadi Doumbouya, remercier les organisateurs avant de réitérer son engagement à s’impliquer davantage pour la promotion de l’écriture n’ko.

  » Je suis très honoré par cette marque de confiance et de reconnaissance. Nous avons été les premiers journalistes à œuvrer pour la vulgarisation de l’alphabet N’ko en Guinée. A l’époque nous étions très jeunes mais, nous avons cru à l’alphabet N’ko. Nous nous sommes lancés et nous avons mené beaucoup de combat. Je suis très réconforté par cette marque de reconnaissance envers ma personne. Soyez en rassuré et convaincu que je vais continuer à œuvrer pour la promotion de l’alphabet N’Ko », a promis le ministre de l’information et de la communication.

A rappeler qu’à date, l’écriture N’ko est inscrite dans plusieurs institutions d’enseignements supérieur au monde comme : l’université Harvard et de Philadelphie. Comme pour dire que l’écriture N’ko pourrait être l’un des leviers de développement socioculturel de l’Afrique surtout avec cette promotion qui se dit prête pour sa vulgarisation à travers le monde.

Abdoulaye Bouka Barry

error: Le contenu est protégé !!