30.2 C
Guinée

Guinée: le mouvement syndical suspend son mot d’ordre de grève 

Date:

Lancé depuis le lundi 26 janvier dernier par les 13 structures syndicales guinéennes, le mouvement syndical a suspendu son mot d’ordre de grève générale illimitée ce mercredi 28 janvier 2024 à Kaloum. Ayant comme première revendication la libération du syndical professionnel de la presse privée de Guinée et vu la satisfaction de cette exigence, les 13 centrales syndicales ont décidé de privilégier le dialogue avec les autorités. 

« Le Mouvement Syndical Guinéen, suite à la libération du Secrétaire général du Syndicat des Professionnels de la Presse de Guinée (SPPG), qui constituait un préalable à l’ouverture des négociations, félicite l’ensemble des travailleuses et travailleurs de Guinée.

Elle porte à la connaissance des travailleuses, travailleurs et retraités de Guinée, des secteurs public, privé, mixte et informel de la libération de Sékou Jamal PENDESSA, Secrétaire général du Syndicat des Professionnels de la Presse de Guinée (SPPG) à l’issue du procès en appel ce jour 28 Février 2024.

Par la même occasion, il informe les autorités publiques, privées, mixtes et informelles

de sa disponibilité à reprendre les négociations dès demain jeudi, 29 Février 2024.

A cet effet, le Mouvement Syndical Guinéen suspend la grève générale et illimitée déclenchée le lundi, 26 Février 2024 », a fait savoir le mouvement syndical par la voix de son coordonnateur général Ahmadou Diallo.

Avant de terminer, le Mouvement syndical réitère sa détermination quant à la satisfaction des autres points à lui poser envers les autorités. 

« Le mouvement syndical demande à toutes les structures de base à rester unies, solidaires et mobilisées en attendant les résultats des négociations des quatre (4) autres points inscrits dans la plateforme de revendication à savoir :

1- La révision à la baisse du prix des denrées alimentaires de première nécessité ;

2- L’application intégrale du protocole d’accord tripartite signé à la date du 15 Novembre 2023 :

3- L’application intégrale du protocole d’accord sectoriel de l’Éducation signé le 27 Octobre 2023 ;

4 La levée de la restriction de l’internet et la libération des ondes ».

 Selon des sources sûres, le tout nouveau premier ministre Amadou Oury Bah serait prêt a engagé des discussions dès ce vendredi 01 mars 2024 avec les syndicalistes ce pour trouver un terrain d’entente. 

Abdoulaye Bouka Barry 

error: Le contenu est protégé !!